LE DÉCLIN DÉMOGRAPHIQUE AU PORTUGAL

déclin démographique au portugal

LE DÉCLIN DÉMOGRAPHIQUE AU PORTUGAL ENRAYER

Article réalisé par notre partenaire: Vivre au Portugal Consulting

Historiquement, le Portugal a toujours été un pays où sa population partait immigrer dans d’autre pays. Depuis la crise de 2007, ce déclin démographique s’est accéléré. 

Pour la première fois grâce à l’afflux d’étrangers, notamment des ressortissants de l’Union européenne, les statistiques indiquent une augmentation. 

Une immigration en forte hausse

Le Portugal a enregistré un record, selon un rapport établi par le service aux frontières, 480 300 résidents étrangers ont passé leurs valises au Portugal en 2018. Cette augmentation d’environs 13,9 % (la troisième consécutive), est due notamment à l’arrivée de nombreux ressortissants issus des pays de l’Union européenne mes aussi de la mise en place du statut de résident non européen.

Pour la première fois cette augmentation de résidents étrangers permet de maintenir le niveau de population portugais et surtout de répondre aux besoins du marché de l’emploi. Ce sont les dires du ministre portugais de l’Intérieur Eduardo Cabrita lors de la présentation de ce rapport. Le Portugal s’efforce d’attirer des immigrants pour compenser la baisse de la natalité et soutenir l’activité économique.

Il y a quelques jours Antonio Costa déclarait que les associations professionnelles demandaient à ce que soit créer des canaux de migration légale pour le Portugal afin de répondre aux besoins en ressources humaines.

Il faut savoir que le taux de fécondité est parmi les plus bas d’Europe s’établissant à 1,41 enfant par femme en 2018, le Portugal connaît depuis plusieurs années un déclin démographique des plus importants. 

La France et Italie sont les nationalités les plus représentative 

La France et l’Italie sont parmi les nationalités les plus représentées au Portugal. Il semble confirmer l’impact des facteurs d’attractivité chez les citoyens venus de l’Union Européenne. A savoir la perception du Portugal comme un pays sûr, sans oublier ses avantages fiscaux.

Le Portugal offre l’exonération d’impôts sur les retraites et les revenus de source étrangère pendant dix ans à partir de l’obtention du permis de résidence. Les Brésiliens constituent la plus importante communauté étrangère au Portugal avec 105.423 citoyens en 2018, soit plus de 20% du nombre total d’étrangers, en hausse de 23,4% par rapport à 2017.

Il faudra voir sur la longévité pour savoir si le déclin démographique au Portugal est sur le point de s’inverser

LES SIGI BOOSTE L’IMMOBILIER AU PORTUGAL

SIGI

LES SIGI BOOSTE L’IMMOBILIER AU PORTUGAL 

Le Portugal poursuit sa stratégie de séduction auprès des investisseurs étrangers. Le gouvernement vient de lancer un nouveau régime de sociétés d’investissement immobilier. Les SIGI revêtent un intérêt tout particulier pour les investisseurs étrangers, en leur faisant bénéficier d’une fiscalité allégée.

Le Portugal ne manque décidément pas d’idées pour attirer les investisseurs étrangers. Alors que près de 20% des transactions immobilières ont été réalisées par des acquéreurs étrangers en 2018, le gouvernement portugais vient de se doter d’un nouvel instrument d’investissement immobilier. 

Fin janvier, il a adopté un décret-loi posant les bases d’un nouveau régime de société d’investissement : les sociétés d’investissement et de gestion immobilière (SIGI), une version portugaise des sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC). Les SIGI ont pour objectif de développer encore un peu plus les souscriptions étrangères, en proposant une structure légale et fiscale favorable, qui n’existait pas encore au Portugal. Ce nouveau dispositif vise dans le même temps à booster le marché locatif portugais, encore saturé du fait d’une demande bien supérieure à l’offre de logements.

La moitié des pays membres de l’Union européenne, disposent déjà de régimes de société d’investissement similaires. Les SIGI reprennent la structure des Socimi espagnoles, lancées en 2009, avec davantage de bénéfices, notamment fiscaux. Concrètement, les SIGI ont pour but d’investir, directement ou indirectement, dans des actifs immobiliers. Elles visent également à acquérir des parts et des droits de propriétés d’autres sociétés, organismes et fonds de placements immobiliers, au Portugal et en Europe, ou encore de développer des projets de construction ou de réhabilitation, à des fins majoritairement locatives.

Revenus prévisibles et rentabilité boostée

Les actionnaires sont assurés d’une certaine prévisibilité des revenus, puisque la société a obligation. Dans un délai de 9 mois après la fin de l’exercice fiscal, de distribuer ses bénéfices avec une répartition bien spécifique. Elle doit ainsi verser à ses actionnaires, sous forme de dividendes. 

90% des bénéfices provenant de ses propres dividendes ou participations aux bénéfices des sociétés dans lesquelles elle détient des parts. Elle reverse de la même façon 75% du reste de ses gains. Revenus locatifs ou plus values immobilières. Enfin, un mécanisme de limitation de son endettement assure une certaine sécurité aux investisseurs. Les SIGI ne peuvent avoir un taux d’endettement supérieur à 60%, ce qui les oblige à disposer de fonds propres et de rester indépendantes des financements bancaires.

Article réalisée en collaboration avec Vivre au Portugal Consulting.

IMMOBILIER LOCATIF AU PORTUGAL UN BON CHOIX

immobilier locatif saisonnier

IMMOBILIER LOCATIF SAISONNIER UN BON INVESTISSEMENT

Le coût et la qualité de vie au Portugal font parti des multiples raisons qui poussent les investisseurs français à investir en masse au Portugal. Sont autant de bonnes raisons pour investir dans l’immobilier au Portugal.

Économiquement le Portugal à atteint une certaine stabilité depuis 2 ans, Le tourisme est également en grande partie responsable de ce redressement. Depuis 2016 environs 11 millions de tourisme sont venus découvrir le Portugal

Investissez différemment

Investir dans l’immobilier locatif saisonnier est certainement l’investissement le plus rentable à court terme. Bien entendu pour que cette investissement soit rentable il faudra prendre en compte certain éléments. Comme par exemple la localité du bien acheté, faire en sorte que le logement soit située en zone touristique, etc.

L’immobilier commercial, peut être également un très bonne investissement. Pouvant vous permettre d’obtenir une rentabilité brute d’environs 8%.

Le projet Cidade da Água

cidade da água

LE PROJET CIDADE DA ÁGUA

Mardi a été présenté à Almada, un nouveau projet immobilier à Lisbonne, qui est considéré comme le plus grand projet de rénovation urbaine dans le pays depuis l’Expo 98.

Su les terres de Lisnave vera le jour le projet de la “Cidade da Água“, il est prévu de construire des maisons, commerces, services, lieux culturels, ainsi qu’un port de plaisance, un terminal fluvial, un nouvel hôtel, un musée et un centre de congrès.

La superficie estimée de construction du projet est de 630,246 mètres carrés.

Selon Sérgio Saraiva, administrateur Baía do Tejo, le promoteur immobilier devra répondre à un certain nombre d’obligation, y compris les coûts de la construction d’infrastructures, la construction du port de plaisance et la construction terminal fluvial.

La Baía do Tejo prend en charge également les coûts de démantèlement des structures existante, ainsi que la responsabilité environnementale.

Lors de la présentation mardi, une centaine de personnes, y compris des groupes économiques portugais et étrangers était présent. cette réunion visait à attirer de nouveaux investisseurs potentiels pour développer le projet.

LE MARCHÉ IMMOBILIER AU PORTUGAL

le marché immobilier au portugal

Le marché immobilier au Portugal attire toujours autant les Français

Le marché immobilier au Portugal ne s’essouffle toujours pas. Devenu en quelques années le nouvel eldorado européen des investisseurs, le Portugal continue d’attirer toujours plus d’étrangers. 

Depuis 2013, l’immobilier résidentiel s’est ainsi refait une santé, après 8 années de forte dépréciations lié à la crise des subprimes. Le Portugal est passé d’une économie très locale, avec peu de tourisme et une faible présence sur la scène internationale, à une situation attractive pour les étrangers. 

Selon l’Apemip, l’association portugaise des professionnels du secteur immobilier, 20% des transactions immobilières ont été réalisées par des acquéreurs étrangers, en 2018. A Lisbonne, le poids de ces investissements atteint les 28% de la valeur totale des ventes. 

Les français sont les 1er investisseurs

A ce jour 50.000 résidents français (dont 16.611 nouveaux inscrits au registre consulaire de l’Ambassade de France en 2018) sont installée au Portugal, il continuent d’être les plus gros investisseurs, avec près de 27% des transactions réalisées par des étrangers, devant les Brésiliens et les Chinois.

Ces investissements étrangères s’expliquent notamment par la mise en place dès 2009 du statut de résident non habituel, afin d’attirer les investisseurs, retraités comme actifs.

Le marché à augmenté de 10% en 2019

Cet afflux d’investisseurs étrangers a fini par avoir un impact sur le marché immobilier. Le tourisme, via les taxes de séjour, a contribué à la réhabilitation des centres-villes historiques comme celui de Porto. Les projets de promotion immobilières se sont multipliés. D’après INE, les prix de l’immobilier résidentiel ont ainsi progressé de 10,3% en 2019. A titre de comparaison entre 2008 et 2013 le marché avait chuté d’environs 20%.

Aujourd’hui, le marché immobilier au Portugal à retrouvé sa juste valeur et le marché peut être considéré comme stable. Pour preuve, le nombre de transactions, qui était déjà en hausse ces dernières années, a de nouveau progressé de nouveau de 16,6% sur un an, en 2018. Sur l’année écoulée, 178.691 biens ont été vendus et pour 80% d’entre eux en moins de 6 mois. Une embellie qui concerne d’ailleurs toutes le Portugal.

Vous pouvez encore faire de bonne affaire

La demande au premier trimestre 2019 sur le marché immobilier au Portugal est toujours aussi forte et l’offre est malheureusement pas suffisante pour y répondre. Résultat : les prix devraient encore augmenter cette année encore. Le marché immobilier résidentiel portugais présente toujours de belles opportunités. Si certaines zones n’offrent effectivement plus les mêmes perspectives de plus-values (Porto et Lisbonne), d’autres sont encore en devenir. Les périphéries sont devenus le nouveau terrain de jeu des investisseurs local et étranger.

LE PRIX DE IMMOBILIÈRE BAISSE EN 2019

PRIX DE L'IMMOBILIER AU PORTUGAL EN BAISSE

LE PRIX DE L’IMMOBILIER AU PORTUGAL EN BAISSE

Les prix de l’immobilier au Portugal et en particulier dans les logements d’occasion, sont en train de s’ajuster à la baisse. 70% des propriétaires qui ont baissé le prix de vente de leurs logements ont trouvé preneur, a déclaré Pedro Lencastre, directeur général du cabinet de conseil immobilier JLL.

Pedro Lencastre a déclaré qu’au cours des derniers mois, 70% des maisons qui ont appliqué une baisse de leur prix de vente, en particulier dans le cas des logements de “seconde main” ont réussit à vendre leur bien immobilier plus rapidement que les logement en construction ou neuf.

L’année dernière, le marché immobilier commercial a atteint “un record absolu”, avec des transactions de plus de trois milliards d’euros. Cette année, il pourrait atteindre deux milliards, une réduction qui, selon Pedro Lencastre, est liée à “deux ou trois très grandes opérations de centres commerciaux “.

L’ENVOLÉE DES PRIX À LISBONNE

LOCATION-AU-PORTUGAL

Lisbonne, l’envolée des prix pousse les Français vers de nouveaux quartiers

Lisbonne, est devenue l’une des destinations préférées des investisseurs français. En cinq ans, les prix, dans le centre de la capitale portugaise, ont été multipliés par quatre. Selon l’association des agents immobiliers du Portugal, passant de 1500 à 6000 euros le m² en moyenne. «Ces dernières années, le centre historique de Lisbonne, a été rénové avec des logements neufs pour accueillir les touristes». Le marché immobilier est très hétéroclite pour une ville qui est aussi peuplée que Lyon (plus de 510.000 habitants): les prix s’étalent entre 3500 et 10.000 euros le m².»

La conséquence de cette envolée des prix de l’immobilier, certains Français ont préféré s’installer en périphérie de la ville plutôt que dans son centre historique. Ainsi, les retraités et autres investisseurs français ont opté pour la périphérie de Lisbonne et pour des régions plus rurales. Connues pour leur tranquillité. Quant aux jeunes couples français avec enfants, contraints de rester dans le centre de la ville pour rester proches des écoles, ils se laissent de plus en plus séduire par la location.

Les français sont les premier acquéreurs

Aujourd’hui, les Français sont les premiers acquéreurs étrangers au Portugal (30% des acquisitions étrangères). En réalité, les Français ne représentent que 8% à 9% des transactions immobilières dans le pays. Des Portugais ont certainement souffert de la gentrification de certains quartiers notamment dans le centre de Lisbonne mais on est encore loin des mouvements de contestation à Barcelone. Les Portugais sont pragmatiques. Ils savent ce qu’ils doivent au tourisme qui a, entre autres, permis de redresser le pays».

ASSURER VOTRE LOCATION AU PORTUGAL

mandat-de-recherche~immobilier-porto-portugal

Vous venez de prendre possession de votre nouvelle appartement ou maison en location au Portugal. Vous devriez envisager de souscrire une police d’assurance habitation pour votre capital mobilier.

Comme le souligne Deco Alerta l‘association portugaise de consommateurs (Associação Portuguesa para a Defesa do Consumidor ou DECO). En cas de sinistre, vous pouvez percevoir une indemnisation correspondant au montant nécessaire pour remplacer les meubles. Les appareils électroménagers et le reste des équipements de la maison. Ce qui fait de l’assurance habitation incluant la couverture de vos biens une option intéressante.

Que faut-il assurer dans votre location

Afin de déterminer la valeur du mobilier de votre logement, dressez une liste de tous les articles que vous possédez et notez le montant que vous auriez à payer. Si vous deviez les acheter lors de la signature ou du renouvellement de votre police. Calculez 10% de ce montant et ajoutez-le au total, afin de prévoir d’éventuelles augmentations de prix en cas de sinistre.

En cas de réclamation de votre part, certaines polices peuvent réduire le montant de l’indemnité en fonction de l’âge des biens. Afin de tenir compte de la dépréciation due à l’usage. Certains assureurs ne versent aucune indemnité pour les dommages causés aux machines ou équipements achetés il y a plus de huit ans (téléviseurs et lecteurs vidéo, par exemple) ou plus de cinq ans dans le cas du matériel informatique.

La valeur des biens n’est pas constante dans le temps. Pour cette raison, le capital assuré est automatiquement mis à jour chaque année. Sur la base des indices publiés trimestriellement par l’autorité portugaise de surveillance des assurances et fonds de pensions (Autoridade de Supervisão de Seguros e Fundos de Pensões ou ASF)

Pour ce qui est du capital assurance pour le mobilier et les équipements de la maison. Au fil des ans, les gens achètent habituellement de nouveaux meubles, ustensiles, objets décoratifs, électroménager, etc.

NOUVEAU CONTRAT DE LOCATION À VIE AU PORTUGAL

LOCATION-AU-PORTUGAL

Le Conseil des ministres portugais a approuvé le 14 février 2019 un décret-loi créant le droit réel au logement durable (Direito Real de Habitação Duradoura ou DRHD).

Ce programme vise à octroyer aux ménages une solution de logement stable. En leur permettant de conserver un logement comme résidence principale tout au long de leur vie. Moyennant le paiement au propriétaire d’une caution et d’un loyer chaque mois pendant la durée du contrat.

C’est l’un des décrets approuvés dans le cadre de la Nouvelle génération de politiques de logement.

Droit réel au logement durable (DRHD)

Grâce à cette mesure, le bénéficiaire du DRHD (le locataire) a le droit de résider toute sa vie dans un seul logement. Tout en pouvant renoncer au contrat. La nécessité de s’endetter pour acheter un bien est réduite. La dévolution de toute ou partie de la caution est possible, en fonction de la durée du séjour dans le logement. L’hypothèque du DRHD est également envisageable si un crédit est nécessaire pour le paiement de la caution. Explique le gouvernement portugais dans un communiqué.

Le propriétaire, quant à lui, disposera d’un capital plus important, sans pour autant impliquer la vente de ses actifs. Tout en « bénéficiant d’une rentabilité stable » et « d’une réduction des charges liées à la gestion des actifs ». Aussi, « le risque de non-paiement est réduit grâce au dépôt de garantie », dit l’exécutif.

Selon João Pedro Matos Fernandes, ministre de l’Environnement et de la Transition énergétique. La caution à verser devrait être « comprise entre 10% et 20% de la valeur du bien ».

Programme de location accessible

Autre texte législatif adopté par le Conseil des ministres dans le cadre de la NGPH, le Programme de location accessible. Celui-ci vise, sur une base volontaire, à promouvoir une vaste offre de logements en location à prix réduits. En accord avec le revenu des ménages.

Selon le gouvernement portugais, le PAA a pour objectif de répondre aux besoins en logements des ménages dont les revenus ne leur permettent pas d’avoir accès à un logement adapté à leurs besoins. Il s’agit d’une mesure qui « vise à encourager l’offre de locations à prix réduits ». Tout en améliorant « l’attractivité, la sécurité et la stabilité du secteur ».

Augmentation de l’impôt IMI sur les logements vacants

Le décret-loi augmentant l’impôt foncier municipal (Imposto Municipal sobre Imóveisou IMI) sur les logements vacants dans les zones à forte pression urbaine a également été adopté. Il offre donc aux communes la possibilité d’augmenter le taux actuel de l’IMI pour ces propriétés.

« La mesure introduit le concept d’une zone de pression urbaine. Entendant qu’il s’agit de zones où l’accès au logement est très difficile. Soit parce que l’offre en logements est rare ou insuffisante, soit parce que cette offre affiche des valeurs supérieures à celles accessibles pour la majorité des ménages. Sans que leurs frais de logement ne soient démesurés par rapport à leurs revenus ». Indique le communiqué du Conseil des Ministres.


UN ACHETEUR SUR 3 EST FRANÇAIS

AGENCE-LUSO-FRANCAISE-IMMOBILIER-PORTO

Le Portugal est devenu une des destinations préférées des Français expatriés. Les prix explosent à Porto, Lisbonne et dans l’Algarve.

Surnommée la Floride de l’Europe. Le Portugal fait plus que jamais figure d’eldorado immobilier pour les Français. Ils sont aujourd’hui les premiers investisseurs étrangers dans la pierre portugaise. Déclassant pour la deuxième année consécutive, les Britanniques et les Chinois.

Ainsi près de 30 % des biens achetés par des non Portugais ont été acquis par des Français en 2018. Selon l’association des professionnels de l’immobilier portugais ASMIP. Ils sont surtout attirés par PORTO, LISBONNE et L’ALGARVE.

Une fiscalité très favorable pour les étrangers

Outre le climat, la sécurité et la qualité de vie, ce sont notamment les mesures fiscales votées au Portugal en janvier 2013 qui continuent d’attirer les acheteurs étrangers. Ainsi, grâce au statut RNH (résident non habituel), les expatriés retraités sont exonérés d’impôt pendant dix ans. À condition d’y passer au moins 183 jours par an et de ne pas y avoir été résident fiscal au cours des cinq dernières années.

Une mesure très attractive qui s’adresse autant aux retraités qu’aux actifs. Qui y voient leur pouvoir d’achat démultiplié d’à peu près 35 % par rapport à la France. 

Il s’agit à 80 % de retraités du privé. Mais aussi de professions libérales (entrepreneurs, techniciens, architectes, ingénieurs, artistes, professionnels de la santé, etc.), le statut RNH leur permettant de n’être imposés qu’à 20 % sur leurs revenus générés et perçus au Portugal.

Les prix de immobilier au Portugal augmente

Le marché immobilier portugais est bien reparti depuis la crise de 2008 avec de fortes disparités selon les villes et les quartiers. Environ 152.000 biens ont été vendus en 2017 dans l’ensemble du pays. Soit 27.000 de plus qu’en 2016. Le nombre de demandes de permis de construction neuve et de rénovation (période de janvier à novembre) a augmenté de 35 %. Face à la période homologue de 2016, selon l’association de la construction et des promoteurs portugaise.